Masques pour l’industrie

Pourquoi porte-t-on des masques FFP dans l’industrie ?

On porte des masques FFP dans divers secteurs industriels pour se protéger des substances présentes dans l’air qui sont dangereuses pour la santé.

Dans l’industrie métallurgique, les masques empêchent différents types de fumées, étincelles et poussières métalliques, causées par exemple par le soudage ou le coupage, d’entrer dans les voies respiratoires. Mais les masques FFP sont également utilisés dans l’industrie du bâtiment, ainsi que dans le secteur de l’élimination des déchets et le secteur agricole car ils peuvent offrir une protection contre les particules solides et liquides sous forme de fumées, gouttelettes, poussières et étincelles.

Parmi les substances dont protègent les masques FFP, on trouve les agents pathogènes comme les bactéries ou les virus, et c’est pourquoi on les porte aussi dans le secteur de la santé. Les masques FFP sont des masques filtrants contre les particules, qui se divisent en trois classes de protection : FFP1, FFP2 et FFP3. Plus la classe de protection est élevée, plus le masque filtre efficacement les substances nocives présentes dans l’air et a un taux de fuite total (c’est-à-dire la somme de tous les points de fuite du masque) faible. En termes concrets, cela signifie que les masques FFP3 filtrent au moins 99 % des particules de l’air mesurant jusqu’à 0,6 μm et ont un taux de fuite total de 5 % maximum, tandis que les masques FFP1 ne filtrent que 80 % des particules de la même taille et peuvent avoir un taux de fuite total de 25 % maximum. Les masques FFP qui ont une classe de protection élevée peuvent donc être utilisés dans un environnement dans lequel les substances sont plus nocives pour la santé et dont la concentration en substances nocives est plus élevée. Les masques FFP sans valve filtrent l’air inspiré et expiré et fournissent ainsi une protection pour le porteur et pour les personnes aux alentours.

La classe de protection et la possibilité ou non de réutilisation sont marquées sur le corps du masque. Les masques FFP marqués d’un « R » (de l’anglais reusable, « réutilisable ») peuvent être réutilisés après une désinfection adéquate (consulter les instructions du fabricant). Le marquage « NR » (de l’anglais non reusable, « non réutilisable ») indique que le masque doit être jeté après une journée de travail.

En plus des classes de protection, ces masques se différencient aussi par d’autres propriétés. Ils peuvent être équipés d’une valve d’inhalation, qui offre une résistance respiratoire plus faible et plus de confort, ou bien avoir une couche de carbone supplémentaire pour protéger des mauvaises odeurs.

Quels autres types de masques trouve-t-on en plus des masques FFP ?

Marquez votre masque

En raison de la pandémie de Covid-19, porter un masque sur son lieu de travail est une des nouvelles règles de sécurité qu’un grand nombre d’entreprises ont mises en place pour protéger leurs salariés et empêcher la propagation du virus Covid-19 au travail. Même les personnes n’ayant pas eu de contact direct avec des substances nocives pour la santé doivent maintenant porter un masque. C’est l’entreprise qui décide si ce doit être un masque en tissu, un masque chirurgical ou un masque FFP.

Pour éviter de se tromper de masque et être sûr que chacun porte son propre masque, il est important de pouvoir distinguer les masques les uns des autres. C’est quelque chose qu’il faut aussi respecter pour des raisons d’hygiène car la désinfection n’est pas possible (voir la section 3.2.8.1 de la règle 112-190 de l’assurance sociale allemande des accidents du travail et maladies professionnelles, DGUV). Avec le marqueur spécial tissu edding 8040, par exemple, on peut écrire sur le masque les initiales de son porteur, pour plus de sécurité.

Les initiales ou le nom du porteur peuvent être marqués sur le masque de quatre façons différentes (se reporter aux instructions du fabricant). Le marquage peut être ajouté :

  1. sur la sangle de maintien
  2. sur la valve en plastique (s’il y en a une)
  3. sur un petit morceau de sparadrap (Leukosilk, par exemple), avec un nom abrégé, qui est ensuite collé sur l’extérieur du masque
  4. directement sur le corps du masque (si cela est possible et conformément aux instructions du fabricant)

Il est conseillé de marquer tous les masques portés au quotidien, les masques FFP réutilisables (marqués d’un « R ») et les masques FFP non réutilisables (marqués « NR », qui doivent quand même être mis et enlevés plusieurs fois dans une journée de travail). Comme il est souvent impossible de différencier l’endroit de l’envers des masques portés au quotidien, le fait de marquer un côté peut permettre d’éviter de mettre ensuite sur la bouche le côté potentiellement contaminé quand on remet un masque déjà porté.

L’Institut Robert Koch recommande également de marquer les masques pour que ceux qui ont été utilisés puissent être clairement attribués à une seule personne et qu’ils ne soient pas portés par d’autres personnes. Une petite marque faite avec le marqueur spécial tissu edding 8040 peut ainsi faire une énorme différence quant à la sécurité au travail.

D'autres articles à découvrir

edding 8040 Marqueur spécial tissu

Marquages résistants au lavage jusqu’à 95 °C et permanents sur presque tous les textiles sans dégradation des matières naturelles ou synthétiques. Pointe fine permettant un marquage individuel et précis, même lorsqu’il n’y a pas beaucoup de place. Il est préférable de laver un masque à une température de 95 °C maximum avant de l’utiliser.

edding 4500 Marqueur pour textiles

Quasiment tous les textiles de couleur claire peuvent être décorés avec les marqueurs edding 4500 et les 20 couleurs de leur gamme. Leur encre pigmentée à base d’eau est inodore, sèche vite et est extrêmement résistante à la lumière. Après fixation au fer à repasser (sans vapeur), les marquages réalisés avec cette encre sont lavables jusqu’à 60 °C et le masque marqué doit être lavé à cette température avant la première utilisation.

Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies. OK